Merci de signaler la source si vous souhaitez partager un article : Écrit par Madame Benesset Auset Nefer sur le site Les Portes de l'Ascension : http://www.lesportesdelascension.com
BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates
Home / Alimentation / MANGER DE LA VIANDE MOI ? NON ! JE SUIS SPIRITUEL !

MANGER DE LA VIANDE MOI ? NON ! JE SUIS SPIRITUEL !

LE VÉGÉTARISME, LE RESPIRISME LA PART DU VRAI ET DU FAUX !

Unknown

Même si la chose n’est pas toujours exprimée aussi explicitement, c’est ce qui paraît souvent, lorsqu’une personne qui mange de la viande, rencontre une autre qui ne la consomme pas.

La question que l’on me pose souvent est celle-ci : Est-ce que c’est mal de manger de la viande lorsqu’ »on n’est sur la voie spirituelle ?

Avant de répondre à cette question essentielle et très importante nous allons faire le tour de ce qui se passe actuellement et comprendre ce mouvement qui par certains aspects, sont pour certains, rien moins qu’une mode ; le fait de dire à tout le monde : Tu vois, je suis spirituel, parce que je suis végétarien. J’en ai rencontré comme cela des spécimens qui croient fortement que, ne pas manger de la viande est signe d’éveil, de conscience de soi et de spiritualité. Allons, comme toujours, je vais encore une fois aller contre courant et jeter la pavée dans la marre !

De mon point de vu et de ce que j’ai pu vivre, observer et que je continu d’analyser ; premièrement, ce n’est pas parce que vous ne mangez pas de viande, rouge ou non, poisson ou non, ou que vous êtes adepte de l’alimentation pranique, que vous êtes spirituel.

Pourquoi ? Parce qu’à un certain niveau dans la recherche du pouvoir, ceux qui font le chemin vers le bas aussi, ont ces pratiques. Un magicien de l’ombre aussi peut être végétarien ou pratiquer le respirisme pour avoir accès à une certaine source de force. Attention, je ne dis pas qu’il s’agit de pratiquer le végétarisme ou l’alimentation pranique pour avoir accès à ces forces, non, mais c’est souvent l’une des conditions, que l’on aille vers le haut ou vers le bas. Cependant, le contraire est aussi vrai. Parce que, pratiquer par exemple le respirisme donne accès à certaines sources de force qui aident grandement sur le chemin de la conscience.

LE RESPIRISME

Le respirisme, (certains disent respirianisme) est une pratique qui consiste à ne manger, ni boire, même de l’eau. L’individu se nourrit de prana ou souffle vital.Cette pratique date de la nuit des temps et n’est pas originaire de l’Inde mais date de bien plus loin que l’époque des pharaons. Puisqu’il s’agit d’une pratique qui était liée à l’apprentissage de la maîtrise de soi sur le chemin de l’élévation spirituelle.

Si donc, je dis que aujourd’hui cette pratique n’a plus rien à voir avec la spiritualité, c’est parce que la voie ascétique dont – elle est liée, n’est plus du tout connue de nos jours où de connue d’une poignée de personne, qui se risquerait pas à l’enseigner. Aussi, pratiquer le respirisme aujourd’hui pour des novices, serait du non-sens car très risquée et peut mener jusqu’à la mort. Donc, vous l’avez très bien comprit : Ne vous amusez à vouloir aller plus vite que la musique, cette voie s’adresse à ceux qui en ont le secret. Sachant que le respirisme peut être pratiqué toute une vie, si tel est votre chemin. Car chaque pratique de cet ordre est liée au karma.

LE VÉGÉTARISME

Nous allons un peu plus nous attarder sur ce sujet, car touche actuellement de plus en plus de personnes, mais pas la majorité de la population humaine, très loin de là. Le végétarisme consiste à ne pas consommer de la viande rouge et parfois même du volaille.

vegetarien-2

LA CAUSE

Le végétarisme non plus ne date pas d’aujourd’hui, c’est une pratique rapportée des temps anciens et mis à jour aujourd’hui en occident, comme beaucoup d’autres pratiques d’ailleurs. Ce qui fait que la vraie compréhension de ces pratiques échappe au commun des mortels. Pour la majorité en occident et dans les cercles dit « spirituels) cette pratique serait liée au fait qu’ils ont prit conscience de la souffrance des animaux dans les abattoirs. Mais comme toujours, j’aimerais regarder avec vous et à la loupe cette histoire qui semble tout de même, ne pas vraiment être au profit des animaux mais bien au profit de l’homme, comme toujours… En fait, bien qu’il y ai des personnes sincères telles que Brigitte Bardot, qui a prit fait et cause pour les animaux, poussée sans doute par sa mission karmique, il y a en a d’autres qui ont arrêtés de consommer la viande animale parce que, l’énergie que transmet la viande d’un animal tué brutalement, est infectée par ses émotions et transmis à la personne qui la consomme plus tard. De plus, un animal mort est un cadavre que nous mangeons. Cette prise de conscience a effectivement bousculée le petit monde de certaines personnes qui ont donc décidées de ne plus consommer de la viande. Vous voyez bien que le motif ici, est totalement différent de celui d’activiste telle que Brigitte Bardot n’est-ce pas ? Vous me direz peut être que, l’essentiel, c’est de ne plus en consommer ?

Et je vous répondrais que votre cause n’est pas fondée sur la sincérité de votre cœur, surtout lorsque certains prétendent être spirituels.

MON EXPÉRIENCE PERSONNELLE

Moi non plus, je ne consomme plus de la viande rouge depuis bien longtemps maintenant, mais cela n’a rien à voir avec les émotions que les animaux pourraient ou non me transmettre. Cela m’est tombé dessus comme ça un jour, alors que j’étais en plein tourment spirituel. Mon corps avait rejeté en bloc, tout ce qui était viande rouge et volailles, sauf le poisson et les produits laitiers. Du jour au lendemain, je ne pouvais plus voir la viande rouge avec les yeux, sans avoir envie de vomir. Puis, dans le même temps, j’avais commencé le respirisme dont l’enseignement ou la mémoire m’a été révélée en rêve par les Maîtres. Je l’ai pratiquée pendant au moins 6 mois d’affilé et ensuite par période. Etant donné qu’à cette époque, je ne sortais plus de mes quatre murs, car mon illumination s’était produite pendant mes longues années de retraites dans mes murs. C’est pour cela que je suis à même de parler de ces choses là, parce que c’est du vécu et non du récupéré. Aujourd’hui, malgré mon parcours et mon état, ainsi que ma position spirituelle, il m’arrive de consommer de la volaille lorsque j’en ai envie, très rarement mais cela peut arriver. Et je ne suis pas moins spirituelle ou moins consciente. Aujourd’hui, mon corps rejette le poisson et ce qui fait que je suis depuis quelques temps aux légumes. Quand aux produits laitiers, je ne les consomme plus à cause de tous les poisons qui y sont incorporées. Donc, je ne suis pas végétarienne parce que je suis spirituelle mais parce que, mon corps sait reconnaître ce qui n’est pas bon pour lui. Cela vous choque t-il que je ne le fais pas pour la cause des animaux ? Et bien, sauf des ignorants peuvent penser ainsi. Il eu de très grands Maîtres sur cette Terre, qui consommaient et qui consomment encore de la viande. Rouge ou pas. Cela ne les empêche pas de rester des êtres conscients. La différence entre le peuple qui se dit « spirituel » parce qu’il ne mange pas de la viande, et le Maître qui mange de la viande sans aucune prétention, c’est que le premier n’a aucune idée de ce qu’est la Véritable Spiritualité et donc est toujours dans la séparation, dans la lutte, dans la fragmentation du bien ici et du mal là-bas.

Le second à conscience que tout est dans le tout et que rien n’est séparé. Il mange de la viande tant que son corps le lui permet, parce qu’il sait, ce que le peuple ignore.

Pendant que l’ignorant se fourvoie dans ses illusions, le Maître lui coule ses jours dans une source de paix.

Alors que l’ignorant lui pointe du doigt celui qui mange de la viande, le juge, le traite d’inconscient, le culpabilise et le condamne parce qu’il ne fait pas comme lui, le Maître ou le conscient lui, laisse chacun vivre selon ce qu’il est à chaque instant. Donc, ceci a répondu à la question : Est-ce que c’est mal de manger de la viande lorsqu’ »on n’est sur la voie spirituelle ? Lorsque vous arrivez à un certain  niveau de conscience, votre corps devient un baromètre et c’est lui qui décide à travers vos sens, ce qu’il souhaite ou non. Mais lorsque c’est l’influence extérieur qui décide pour vous, il y de grandes chances qu’un jour ou l’autre l’envie revienne. Même si c’est dans une autre vie, car la carence d’une expérience bâclée se fera sentir.

LA RÉALITÉ DÉFIGURÉE

Il m’est arrivé de discuter avec des personnes qui défendent ongles et bec, le végétarisme. La question que je leur pose souvent est la suivante : Tu crois que parce que tu es sois disant végétarien, et que cela change profondément quelque chose ? Elles me répondent que ça fait la différence ! Je leur demande : Pourquoi ne consommez – vous pas la viande ? Elles me répondent que c’est à cause de la souffrance que ses derniers subissent et elles rajoutent que ce sont des êtres vivants et conscients. Et c’est là où je rigole bien… Donc, vous ne consommez pas de la viande parce que c’est un être vivant et conscient, mais vous consommez des légumes ? Oui, me répondent-elles !

Ok ! Dis-je – Dans ce cas quelle est la différence entre l’animal et les légumes ? Elles arguent que le premier est vivant et conscient mais pas le second.

Très bien !

– Qu’est-ce qui vous fait croire que, le second n’est ni vivant, ni conscient ?

– Parce que l’animal a des yeux, il bouge, mange, respire comme nous !

Bien ! Juste parce que l’animal lui, tu peux le voir bouger, manger, bêler, pleuré etc, comme toi mais pas les légumes et en ce sens, tu déduit que ses derniers ne sont pas vivant ou conscients ?

Et généralement, lorsque je vais jusqu’au bout de mes argumentations, elles ne savent plus que répondre.

Et bien, oui, la réalité humaine est complètement défigurée. Si donc vous défendez les animaux, pourquoi ne pas défendre les légumes ?

Si donc vous ne mangez pas les animaux ? Pourquoi alors manger les légumes ? Les deux sont bien vivants et les deux respirent, ont une vie aussi palpitante que la votre. C’est là où l’homme se trouve fragmenté. Bien que vous arguez que vous connaissez les mondes subtils, avez-vous déjà vu la circulation de sang dans les feuilles d’un arbre ? La formation de certains fruits ou légumes qui portent en eux leurs progénitures ? Des fruits ou légumes jumeaux ?

Non ? Moi si ! Par ma grand-mère, j’ai appris très tôt à connaître mieux la vie des arbres, des légumes et des fruits ainsi que leur réalité cachées, derrière la façade. Raison pour laquelle, ma grand-mère avant de cueillir n’importe quel fruit ou légume, a un rituel qu’elle exécute, avant de les cueillir.

Elle faisait de même pour les animaux. J’ai eu très tôt la chance de voir et de comprendre que les plantes, les légumes, les fruits respirent aussi. Bien plus tard, j’ai vu de mes yeux, la circulation du sang dans les plantes, dans les arbres.

Alors, lorsqu’on versent des produits chimiques sur les graines « vivantes » pour les faire pousser, plus vite, n’est-ce pas là, un acte de barbarie ? Un acte inconscient ?

Lorsque vous ingurgitez vos légumes, sans même savoir, qu’un être s’est sacrifié pour que votre ventre soit plein, n’est-ce pas là de l’inconscience ? Pouvez-vous imaginer un seul instant, comme il a été traité jusqu’à atterrir dans votre assiette ? Non ! Pire encore, lorsque vous manger, légume ou animal, sans même avoir une seule pensée pour ce que vous avalez, mais que vous mangez comme si vous êtes sur un champs de course, pensez-vous que vous êtes conscient ? Non ! Que vous soyez végétarien ou non ! Ce n’est pas cela qui fait de vous un être conscient. Un être conscient, l’ai de tout et fait donc, chaque chose en connaissance de cause. Un jour, je parlerais aussi des minéraux et de l’inconscience que vous avez de leurs utilisations.

LA VIE COULE DANS TOUTE CHOSE

Toute chose est un assemblage d’atomes. Dans les atomes circule la source de la vie et donc, toute chose est vie. L’ignorer, c’est être inconscient. Et seul une personne inconsciente prend part pour une chose et pas pour l’autre, parce que l’autre ne lui ressemble pas ou qu’elle n’a pas accès à sa connaissance. Il n’y a pas si longtemps encore en occident, l’homme noir n’était pas considéré comme un humain parce qu’il ne ressemble pas à un occidental et parce que ses coutumes sont différentes, ainsi que son aspect physique, psychologique, morphologique etc. Cette déformation de la réalité sévie encore aujourd’hui dans l’esprit de la majorité des occidentaux. De fait, tout ce qui lui paraît loin de sa connaissance ne mérite pas d’être prit en compte.

Bien que ce sont des aveugles « dirigeants du monde » qui conduisent des aveugles, esclaves des premiers, l’homme dit moderne, doit vraiment apprendre à se connaître pour connaître et comprendre son environnement. Ma grand-mère n’avait pas vraiment étudiée pourtant, elle avait plus de connaissances que n’importe quel lettré que j’ai rencontré en Occident. Ce qui en dit long sur le fond. Comprendre que ce que nous voyons n’est que la déformation de notre vision du monde, fait que l’homme a tendance à toujours vivre dans la fragmentation de sa propre nature, ce qui va de paire avec l’amalgame qu’il fait des choses qui l’entoure.

N’est conscient que celui qui comprend les Lois Cosmique et qui agit selon elles. La culpabilité que la plupart de ses personnes dites « conscientes » exercent sur les autres qui consomment de la viande est une aberration.

A NOS AMIS DOMESTIQUES ET DE LEUR NOURRITURES

A présent parlons d’un côté beaucoup plus explicite de ce que je dis ici. A tous ceux qui se disent végétariens et qui défendent la cause des animaux, je vous mets ici devant un fait qui, sans doute vous a échappé. Que mangent vos animaux domestiques ? Des boites pour chat ? Pour chien ? Des croquettes en paquets, achetées au supermarché ?

benesset et moi lesportesdelascension.com

Donc, vous défendez la causent des animaux ? Vous devenez végétariens parce que vous ne pouvez pas absorber toutes les souffrances de ses pauvres bêtes assassinés par leurs bourreaux. Par contre, vos « amis », vos compagnons domestiques eux, peuvent ingurgiter les débris des animaux assassinés. Des débris qui sont pour la plupart des choses que vous serez incapables de manger. Sans parler de tous les conservateurs, les produits chimiques dangereux pour leur santé, qui sont ajoutés au conserves et croquettes, pour masquer le goût répugnant des débris des bêtes assassinés. Et pour ça, vous ne trouvez rien à redire ? Vos soit disant compagnons de vie, peuvent manger ça, mais pas vous ?

Et pourquoi ? Parce que ce sont des animaux ?

Vous pensez qu’un animal peut manger un autre animal, mais un humain, ne peut pas manger un animal ? C’est ça ? C’est donc, deux poids, deux mesures ? Comprenez moi bien, chers frères et chères sœurs…Devenir conscient est un choix, mais aussi un devoir de conscience qui n’est pas donné à tout le monde. C’est à cause de tout ce que je viens de dire qui fait que vous ne pouvez pas dire que vous êtes des êtres conscients. Pas encore. Un être vraiment conscience prend en compte l’ensemble et non pas seulement lui. Animaux, plantes et toute vie, car il sait que, toute vie est chère à son créateur et il a le devoir d’en prendre soin. Les animaux prennent soins des humains, mais très peu d’humain ont le même égard pour leur compagnons. Vous pensez que de toutes façons, vous ne pouvez rien faire pour vos animaux ? Si, tout est possible ! Réfléchissez.
Il y a une semaine, je suis allé au supermarché pour acheter du steak haché pour mon chat « Benesset ».

Avec des légumes, que je lui mijote. Arrivée à la caisse, je ne sais pas pourquoi, alors que j’avais déjà préparé ça à Benesset, je demande au caissier si les chat mangent du steak haché avec des légumes. Il voit le steak, premier prix et s’exclame ! Mais Madame, ne donnez jamais à votre chat une alimentation humaine. Tout ça c’est pour lui ? J’ai répondu que oui !

Je ne crois pas Madame que vous devez faire ça. Et de toute façon rajoute t-il, les chat ne sont pas carnivore, moi j’ai eu beaucoup de chat depuis plus de seize ans et ils ont toujours mangés, des boites pour chat et des croquettes. De plus, votre chat ne vivra pas longtemps, si vous le nourrissez ainsi. Je vous laisse imaginer sa tête, et la mienne. Je me disais qu’il devrait me prendre pour une extraterrestre et moi, j’avais devant moi, un ignorant, pur jus. Le chat n’est pas carnivore ? Non ! J’avais faillit lui dire :

– Mais Monsieur, il est de la famille des félidés, donc végétarien ? Non ! Carnivore Monsieur ! Cependant, j’avais entendus tant de bêtises en une nano seconde que j’en avais assez de l’écouter.

LA LIBERTÉ SANS COSTUME NI SALON DE TOILETTAGE

Voyez-vous, oui, je suis née en Afrique et les chats tout comme les chiens, vivent en liberté et de maison en maison. Oublié les lavages de cerveau que vous avez subit depuis les bancs d’école. Nous ne mangeons pas les chats en Afrique, même si certains le font, ce n’est pas la coutume. Ils vivent en famille et mange ce que mangent les humains. Ils ne sont peut être pas confinés dans les appartements, n’ont pas de toiletteur, ni de vêtements de chez chanel, mais ils ont une chose : La liberté

Cela n’a pas de prix. Ils vivent peut être moins longtemps, mais au moins, ils vivent libre, sans poison dans leur corps et meurt en tant qu’être libre. Pour moi, c’est capital ! Mon chat, mange des légumes avec sa viande et il est heureux. J’avais commencé cela dès que je l’ai eu à la maison. Aujourd’hui, il déteste les croquettes et lorsque je n’ai pas le temps et que je lui donne que la boite, plusieurs fois, il a senti et n’a pas mangé. Il ne la mange que lorsqu’il a vraiment faim et que je ne peux pas lui faire son repas. Depuis, il a changé de comportement. Lorsque je l’ai ramené de la SPA, il était très craintif et surtout caractériel. Il avait peur de tout le monde et il sursaute au moindre bruit. Trois mois seulement après, aujourd’hui, il n’est plus caractériel, il est très aimant et n’a plus trop peur des bruits. Il dort dans le même lit que moi quand il le veut, même s’il a son espace à lui parce qu’il le vaut bien ! Il est très propre, ce qui n’était pas le cas avant. Mais vous, êtes vous aussi conscient de celui qui est avec vous ? Où bien il n’est qu’un objet qui meuble votre quotidien ?

Tout ceci pour vous dire que, être conscient est une très grande responsabilité et que ce n’est pas parce que vous ne mangez pas de viande, que vous êtes devenu conscient. Lutter pour que les abattoirs changent la façon dont ils traitent les animaux, c’est une chose. Mais si l’homme a toujours mangé de la viande et continu à en consommer, il y a bien une raison n’est-pas ? Le changement doit venir de l’intérieur. Tout est une question de cycle. Lorsque votre cycle d’expérience avec la viande arrive, c’est votre organisme qui vous l’apprend et là, c’est naturel. Mais lorsque vous vous forcez à faire comme les autres, vous ne faites que retarder l’échéance. Parce que tôt ou tard, vous reviendrez à la viande parce que votre corps n’a pas terminé cette expérience. Que ceux qui ont finis cette expérience, ne l’imposent pas à ceux qui la commence à peine et qui doivent passer par là, pour apprendre. Vous êtes pour la plupart, contre l’industrie agro-alimentaire, cela vous empêche-t-il de donner à votre compagnon domestique ce qui vient de là ? Non !

Et pourquoi ? Parce que pour la plupart, vous profitez tout de même du fait qu’ils fassent les boites toutes prêtes et les croquettes. Cela vous dédouane de la responsabilité d’apprendre par vous même à connaître votre animal de compagnie, à lui concocter de bons plats, à prendre soin de lui lorsqu’il n’est pas bien etc.

végétarisme repas de mon   chat benesset lesportesdelascension.com

Votre animal est comme votre enfant et a besoin d’autant d’égard que ce dernier. Pourtant, combien êtes-vous à faire cela ? La gamelle du chat ou du chien, avec des croquettes et hop ! Le tour est joué ! Et vous êtes fier d’avoir un animal de compagnie ? Prenez conscience que à chaque fois que vous donnez à manger des abats à votre chat et que vus ne faites pas l’effort cité en haut, vous êtes hypocrite, si vous luttez contre les conservateurs, des poisons dans la nourriture, puisque c’est ce que vous donnez sans vergogne à votre chat ou chien. C’est parce qu’il a des gens qui ne veulent prendre aucune responsabilité, que ses choses là existent. Si vous prenez tous vos responsabilités, al vie humaine et animale aura plus de valeur.

FERMER LES ABATOIRES

Si on fermait les abattoirs, vous allez faire quoi avec les animaux domestiques, qui vont être libérés ? Les recueillir chez vous ? Dans votre salon ? Ou bien les mettre prisonniers dans un zoo ? Ou bien encore les lâcher dans les forêts ? Dans les villes ?

Bien que je ne suis pas en accord avec ce que je vois des abattoirs aujourd’hui. Il est claire que chaque chose à sa raison d’être. Chaque être vient au monde pour accomplir quelque chose et certains animaux, meurent pour que d’autres êtres puissent vivre. Cela a toujours été ainsi. Et lorsque cette civilisation humaine atteindra un autre état d’être, les animaux domestiques et autres animaux à consommer n’existeront plus.

Mais surtout, ne dites pas que être végétarien c’est être conscient ou c’est être spirituel. Rien n’est ni blanc ou noir. La vie existe parce qu’il y a des nuances et pour être conscient, il faut la connaissance ces nuances qui permet de vivre en harmonie avec chaque chose. Alors ce que je dis, c’est mangez ce que votre corps a envie. Luttez contre ce que vous estimez être injuste, envers les animaux ou envers les humains, ou les plantes. Mais dans chaque partie prit, la bonne réflexion doit être de mise. A réfléchir.

Je n’ai pas parlé des végans, des végétaliens etc. Parce que pour moi, tous prônent à peu près la même chose et avec les mêmes lacunes. Je veux voir un Végan, un végétalien, un végétarien donner à manger des légumes à ses animaux de compagnie tous les jours. Celui qui y est arrivé, celui-là à comprit plus que les autres, même si le fond reste à revoir.

« Dans toute chose la mesure indique la sagesse, l’extrême indique la bêtise ! »

L’approfondissement de ce sujet continuera pour les membres de l’école.

 Abssaanaa !

 

À propos MAITRE EEZAEL

MAITRE EEZAEL

Voir aussi...

EST-CE QUE SUR LE CHEMIN, VOUS VOUS SACRIFIEZ RÉELLEMENT?

Chers Anges, Suite au message que j’ai mis sur cette page pour signaler le manque ...

15 Commentaires

  1. Bonjour 🙂 Cet article est éloquent . Voilà un texte éclairé sur ce sujet qui donne tant de polémiques . Que chacun fasse selon son intuition ,ses envies , son ressenti , sans céder à des mouvements de mode soit-disant spirituelle. Ainsi l’individu reste souverain de son chemin de vie .
    Merci madame de partager votre point de vue.

  2. merci jai beaucoup apprecie votre commentaire sur l’eveil de la conscience. je pense que les signes de l’eveil de la conscience sont subsequentes a beaucoup d’indicateurs qui denotent en l’etre humain qu’un changement profond d’une dimension somme toute superieure est entrain de se produire. l’eveil de la conscience ne se produit pas d’un coup de des. c’est le resultat dirai-je d’une transformation progressive plus ou moins longue qui inclut les ethers physiques, liquides, lumineux et reflecteur. Ces ethers deversent leur influx sur leur organes correspondants que sont le corps physique tout entier, les organes sexuels, le coeur et le cerveau. Alors dire que certains se retrouvent dans les asiles psychiatriques cela peut se comprendre si tant est que cet individu a forcer les portes de l’eveil par des techniques psychiques peu recommendables. les voies de dieu sont insondables……les pouvoirs psychiques sont de nul effets devant les forces divines seul le pouvoir de l’ame et partant de l’esprit sont reconnus comme tels dans le monde divin……Que chacun a quel que niveau qu’il soit suive la voie avec beaucoup de circonspection sans griller les etapes. comme quoi on ne reveille pas les chakras ils s’eveille plutot de maniere naturel et en temps opportun. lorsque que le disciple est pret le maitre apparait le contraire ne produit que des desastres. A bon entendeur shalom.

  3. Merci pour cet article très éclairant. C’est rafraichissant de lire des choses allant à contre courant d’une communauté spirituelle qui malheureusement ressemble de plus en plus aux religions qu’elle condamne, en étant constamment dans le jugement de l’autre, certains gourous se plaçant en donneurs de leçons etc… Quand j’ai commencé à réellement m’intéresser à la spiritualité j’ai failli arrêter de manger de la viande tant les personnes que je suivais en lisant leurs articles ou bien regardant leurs vidéos avaient réussi à faire naitre un moi un sentiment de culpabilité. Par la suite j’ai appris petit à petit à reconnaitre ceux avec quoi j’étais en adéquation à ce moment de mon évolution et à non pas me laisser envahir par la pression, l’émotionnel. J’ai compris qu’effectivement chacun à son cheminement spirituel, et qu’il n’y a pas qu’une voie, un seul chemin qui est le « bon », le « meilleur ».

    • En effet , autant de cheminements spirituels que d’individus . Et comme vous le dites , certains tendent à faire naître le sentiment de culpabilité, et à mon sens cela n’est en rien spirituel . Car cela entretient la peur . .L’être éveillé ne condamne pas , ne montre pas les défauts de l’autre non plus . Il fait naître à la lumière le potentiel de chacun , par des conseils éclairés , et donne l’exemple par le simple fait d’être lumineux .

  4. J’aurai moi même répondu que je ne mange plus d’animaux pour faire le moins de mal possible…. A quoi ca sert d’écraser un insecte alors qu’on pourrait le laisser libre ? A quoi ca sert de manger de la viande alors que eux je peux leur éviter ca ? Il me tarde d’être prête pour le prana moi, comme ca je ne participerai plus à cette immense entreprise de souffrance et de stress… Je sais, etre spirituel c’est finalement etre en phase avec notre corps, notre psychisme et notre âme et ne faire finalement qu’un avec le tout, accepter, pardonner, ne pas juger et tout et tout mais quand tu vois la souffrance en plein fouet, c’est hyper dur… Quand tu sais que l’herbe du voisin est en train d’hurler de douleur parce qu’il l’a tond ou que la vache te regarde et que tu lis qu’elle est en souffrance c’est juste insupportable… Oui l’émotionnel prend le dessus, mais on a le droit non, de tout ressentir, on a le droit de péter les plombs à cause de ca, sinon à quoi ca sert de ressentir tout ca ?? Surtout quand toi meme tu dois faire souffrir juste parce que t’es pas encore prêts et que plus tu t’enfermes dans cette souffrance et moins tu le seras, ya parfois où t’as juste envie de t’éradiquer de la carte, ne plus etre en accord avec ta vie. Le fait de le faire pour une raison extérieur c’est à dire la souffrance des autres c’est pas cool c’est ca ? Pourtant on l’a ressent cette raison, meme si c’est des émotions… Oui c’est pas le corps ni l’âme qui parle mais si on se force à continuer c’est pareil. Pourtant moi j’étais absolument pas prête à arrêter la viande, mon corps ne l’était pas du moins et donc j’en chie maintenant (je n’arrive quand meme pas à en remanger) mais si j’avais continuer, qu’est-ce qui se serait passer ? Je me serai battu contre moi meme et j’aurai fini par en mourir ? Dans ce cas comment on fait quand on est pas d’accord avec nous meme ? Par contre la nourriture pour chat ca me soulage… Je leur donne pâtés, croquettes et ce qu’ils veulent comme nourriture « humaine » au moment où ils en ont besoin mais mon dieu la souffrance des animaux, surtout ceux qui ne mangent que des croquettes, c’est juste terrible… Ils sont affamé et personne ne comprend, tout le monde dit conneries sur conneries (il faut qu’ils mangent tout le temps la meme chose, si ils mangent de la viande et apres qu’ils courent, leur estomac va se retourner….) On nous descend parce qu’on nourrit leurs chiens, juste parce qu’ils sont pas foutu d’ouvrir leur cerveau, ou leur yeux, ou bien encore leur coeur… C’est fatiguant, c’est lassant, c’est juste chiant. Merci quand meme.. Peace.

  5. Bonjour,

    Dans le milieu spirituel, il y a effectivement un courant qui cesse de manger de la viande pour « s’élever ».
    Personnellement, je n’en mange pas pour la souffrance et la torture que cela implique. Par amour et empathie en fait.
    Etant donné que je suis incapable de tuer un animal et que je ne supporte pas la vue d’un abattage, je vais au bout en n’en mangeant simplement pas. Je ne veux pas participer à cela.

    Je trouve pas mal d’ignorances et/ou mauvaise foi dans cette article. C’est votre avis simplement.

    Pour reprendre quelques points;

    L’histoire de « que va t’on faire des animaux si on ferme les abattoirs » est un faux problème. Puisqu’on fait naitre des animaux pour ensuite les tuer. Autrement dit; pas de demandes, pas d’offres. Si plus personne n’en mange, et bien nous ne les créerons plus. Tout simplement.

    Les plantes. Cet argument revient très souvent pour décridibiliser les personnes qui parlent de souffrance animale. Bien sur que les plantes sont vivantes. Elles n’ont pas de système nerveux qui provoquent la douleur telle qu’on la connait. Mais on ne sait rien de ce qu’elles ressentent, effectivement. Mais étant donné qu’il faut nourrir le bétail pendant toute sa vie…. de plantes (graines and cie, je ne parlerai pas des antibios tellement ils sont malades de leur détention puisque ce n’est pas un point soulevé), et bien nous éviterons un paquet de souffrance végétale si on se passait de viande… Je vous laisse regarder combien faut il de protéines végétales pour une protéine animale…effarant…!

    Après, on peut continuer à se dire spirituel, élevé and cie et fermer les yeux sur cette industrie qui n’a aucune humanité…. Continuer à payer des gens pour féconder,parquer, enfermer, violenter, et tuer des êtres objectisés qui n’ont aucune chance de s’en sortir. N’oublions pas que nous vivons très bien sans. Cela change tout.

    J’espère qu’un jour, nous mangerons avec conscience, c’est tellement facile d’acheter des barquettes dans les supermarchés. Quand je vois grandir mes légumes, j’ai conscience de la vie et un immense respect et gratitude.

    On peut continuer à trouver des excuses, mais ne serait il pas plus honnête de dire simplement « je m’en fiche des animaux et j’aime la viande » … franchement, ça serait plus sincère.

    • Bonjour,

      Je vous invite à lire cet article, pour une meilleure compréhension de celui-ci.

      http://www.lesportesdelascension.com/rejoignez-la-resistance/

    • Un grand merci à Léna pour son esprit critique développée autant que sa sensibilité. Après lecture de ce billet, des réflexions similaires ont aussitôt jaillies à l’intérieur

      • Un grand merci à Laura, effectivement l’argument des végétaux est un cliché aussi éculé que mes premières chaussures : les végétaux sont dépourvus de système nerveux, par conséquent ils ne ressentent pas la douleur. On suppose une prétendue douleur aux végétaux tout en minimisant la souffrance et la détresse avérées d’êtres vivants pour le plaisir des papilles (issus de l’éducation, de la tradition et société, soit dit en passant). Je ne vous souhaite pas d’être réincarné(e) en bovin dans un abattoir… !

    • oui tuas raison d’ailleurs la dentition de l’honnêteté-mme n’est pas faite pour manger de la viande et encore moins les intestins

  6. Wahou. Vous avez réussi à mettre des mots sur ce que je ressentais / pensais depuis belles lurettes à propos des vg. J’ai parfois réussi à faire comprendre à des vg la valeur de la vie végétale mais cela se termine toujours par l’argument qu’un animal a mangé des végétaux alors il valait mieux manger que des végétaux.
    L’argument suprême que j’avais trouvé sur l’argument « absence de douleur » des végétaux, c’est le cas de ces femmes dans le coma que certains hommes abusent, pour cette raison.
    En ce qui me concerne j’essaye de réduire, mais naturellement, je ne suis pas fan de viande et j’ai tendance à la laisser périr.
    Merci pour cet article. Vraiment.

  7. Maître Aleezeal
    Maître Aleezeal

    Bonjour Laurent
    Merci pour votre commentaire…Merci de m’enseigner. Soyez bénit

  8. je ne Mange pas mes amis

    Bonjour.merci d avoir rappelé qu il faut manger en conscience nos végétaux. pour le reste, des éclaircissements s imposent. … je tiens à signaler que dès le début de votre article la définition qui est faite de « vegetarisme » est fausse. le végétarien ne mange ni viande rouge, ni poisson et ni VOLAiLLE.JAMAIS et non occasionnellement. (je vous cite « le vegetarisme consiste à ne pas manger de viande rouge et parfois même de la volaille. .. ») bref dès le départ on s aperçoit que le sujet n est pas maîtrisé *désolée de vous le dire.
    Après vous dites que certains végétariens le sont pour des motifs liés au bien être de leur corps et de leur esprit. c est vrai… c est souvent la première prise de conscience. la façon dont ils sont élevés lire « le livre noir de l agriculture génère une peur (antibio, entassement…) et consommer des animaux tués dans d atroce souffrance créent une information de mort qu on ingère qui se répercute en soit et aussi sur nos interactions humaines.mais sur la durée… ce seul motif (prendre soin de sa « petite » personne) ne suffit pas à rester vegetarien. ce qui fait qu on est vegetarien ou mieux vegetalien c est qu on ne fait plus de différence entre un chien un chat un humain.et la souffrance devient intolérable à qui est conscient. donc oui il y a une certaine conscience et un plus « haut » niveau de spiritualité chez un vegetalien qui mesure le degres de souffrance des animaux qui refuse de les traiter comme des choses et de les consommer. vous justifiez votre consommation de viande en disant « suivre son intuition, chacun ses besoins etc .. » ca dénote que la prise de conscience de la souffrance animale n est pas opérée. vous vous focalisez sur vous et non sur les animaux.C est drôle exactement ce que vous avez reprochez aux végétariens « débutants » . Sauf que pour ceux qui mangent de la viande… aucune raison médical ne le justifie. ‘il n est pas vitale pour l homme de consommer ses frères. les arguments que vous employez vis à vis des vege (ils arrêtent pour leur propre santé donc ne sont pas spirituels selon vous) s appliquent à votre argumentation (j en mange pour MON PLAISIR, ou pour m écouter etc…) ca montre effectivement un niveau de conscience peu élevé car ce n est pas vital. un saut quantique des consciences est en train de s opérer. ce n est pas une mode. il n’est plus vital de consommer des animaux. le pranisme sera l etape ultime de l eveil des consciences.. pour le moment les végétaux sont les seuls organismes vivants qu il est vital de consommer pour survivre. présentez moi qq un qui vit du respirisme et je l imiterai. une vraie personne pas une pseudo vidéo. .. En revanche je vous présentent des vegetaliens qui vivent très bien ! oui il est vital de consommer ces végétaux en conscience. Et réfléchissez où vous préférerez passer votre prochaine journée avec votre famille voir vos enfants si vous en avez ? dans un jardin ou dans un abattoir ?? c est être spirituel que de mesurer la souffrance de nos semblables. tant qu on considérera les animaux en fonction de leur utilité on se verra nous même comme ça et nous resterons des êtres peu évolués. éveil des conscience passe par le vegetalisme au minimum. il n y a pas d autre chemin.

  9. je suis végétarien depuis plus de cinquante années et je ne suis jamais malade ,je me portes très bien . Pour moi pharmacie ,docteur ,connais pas .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :